UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Commerce, Equipement de la maison

Vente de matelas. Des arnaques à dormir debout

matelas-alerte-contamination-mousses
Publié le : 19/12/2018 

Abus de faiblesse, pratiques commerciales agressives ou trompeuses, vols… Les escroqueries liées aux ventes de matelas, qui se déroulent la plupart du temps en dehors des circuits de vente traditionnels, sont plurielles. Démarchage à domicile ou téléphonique, invitation à retirer un cadeau ou à profiter d’un repas, lancement d’un magasin éphémère… Voici un florilège des pièges les plus courants, suivi de conseils pour les éviter ou en découdre.

 

MAGASINS ÉPHÉMÈRES

À grand renfort de publicité, vous apprenez qu’une nouvelle boutique de meubles s’installe près de chez vous. Remises commerciales importantes, promesses de cadeaux… Tout est bon pour y attirer le client. Sauf que ce magasin est dit « éphémère », assorti d’un bail précaire (de courte durée). Aussitôt créé, aussitôt fermé. La livraison du matelas s’effectue généralement le jour de votre visite. Le lendemain, les commerçants se sont évaporés ! Cela peut avoir un impact sur la livraison, sur un remboursement éventuel, sur vos garanties ou sur vos recours en règle générale, la disparition soudaine de ces enseignes temporaires compliquant énormément les démarches. Les présents promis sont souvent de faible valeur ou inclus dans le prix de vente, lui-même gonflé pour permettre d’importants rabais.

« Les fausses remises, illusoires, constituent la colonne vertébrale de l’arnaque », affirme Jean-Charles Vogley, secrétaire général de la Fédération française du négoce de l’ameublement et de l’équipement de la maison (FNAEM), qui représente petites et grandes enseignes. Associé aux structures territoriales de la DGCCRF pour se porter partie civile contre ces vendeurs illicites, comme il l’a fait en 2007 dans une affaire contre King Salon, l’organisme a noté en 2017 et 2018 un tarissement de ces pratiques, encore massives en 2016. Mais Jean-Charles Vogley continue de lutter contre et souligne le caractère « ancien, récurrent et cyclique » de ces arnaques : « Une fois que le marché est asséché, ces vendeurs se font oublier quelque temps, puis ils reviennent. Je pense qu’il va y avoir une nouvelle vague. » Même si Internet permet aux consommateurs d’être davantage informés des prix et les rend moins vulnérables, ils ne sont pas à l’abri de tomber dans un piège. Le secrétaire général de la FNAEM préconise avant tout de « ne jamais se précipiter pour l’achat d’un meuble ou d’une literie et de toujours comparer ».

VENTE DANS UN LIEU ATYPIQUE

La méthode utilisée est …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org