UFC-Que Choisir d'Albertville

Loisirs / Tourisme

Sapin de Noël. Quel arbre vous branche ?

# Sapin Noël

Si le sapin fait partie des symboles incontournables de la fête de Noël, il n’est pas toujours facile à choisir. Naturel ou artificiel ? Coupé ou avec les racines ? Odorant ou pas ? Aiguilles piquantes ou non ? Les questions sont nombreuses au moment de l’achat.

 

SAPIN NATUREL OU ARTIFICIEL ?

Sapin artificiel ou sapin naturel ?

Le sapin naturel est-il plus ­écologique que l’artificiel ? La question peut paraître saugrenue mais elle mérite d’être posée. L’artificiel présente l’avantage d’être réutilisable d’année en année, mais l’inconvénient d’être en plastique, donc non renouvelable et non recyclable et le plus souvent fabriqué en Chine ; son transport émet donc des gaz à effet de serre. Le sapin naturel, à l’inverse, absorbe du CO2 en poussant et il est cultivé, ce qui lui évite de contribuer à la ­déforestation. Inconvénient : il reçoit engrais, herbicides, ­insecticides, fongicides et ­régulateurs de croissance, des produits chimiques nocifs pour l’environnement.

Alors, lequel choisir ? Au Québec, le bureau d’expertises environnementales Ellipsos a effectué une analyse de cycle de vie pour comparer leurs impacts environnementaux. Résultat, le sapin naturel l’emporte sur une durée de 6 ans si on l’achète à proximité (dans un rayon de 5 km), mais l’artificiel a assurément moins d’impact si on le conserve 20 ans. Et plus on parcourt de kilomètres pour l’acheter, plus l’avantage du ­sapin naturel se réduit.

ÉPICÉA OU NORDMANN ?

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org