UFC-Que Choisir d'Albertville

Argent / Assurances / Banques

Financement participatif. Face aux dérives persistantes, une régulation s’impose !

# Financement participatif dérives
Publié le : 05/11/2018 

Alors que la commission économique du Parlement européen examine aujourd’hui un projet d’encadrement du financement participatif aux entreprises, dont l’un des principaux acteurs français a récemment été placé en liquidation judiciaire, l’UFC-Que Choisir pointe de nouveau les risques et les abus persistants des plateformes. Compte tenu du caractère hautement spéculatif de ces investissements, l’association presse les pouvoirs publics d’établir un cadre juridique réellement protecteur des consommateurs et met plus que jamais en garde sur le risque de ces produits, dont le rendement réel est bien loin des promesses.

 

UNE ALARMANTE EXPLOSION DES TAUX DE DÉFAUTS : + 120 % EN 18 MOIS

Alors que le financement participatif aux entreprises, dans lequel des consommateurs prêtent de l’argent à des petites et moyennes entreprises par le biais de plateformes internet, continue sa croissance (300 millions d’euros en France en 2017), l’UFC-Que Choisir a passé au crible les statistiques des sept principales plateformes. Le constat est particulièrement préoccupant puisque que près d’une entreprise financée sur dix (9,5 %) ne rembourse plus ses échéances, soit une explosion du taux de défaut de plus de 120 % depuis notre étude de février 20171.

 

Dans le détail, près d’un prêt sur cinq n’est plus remboursé chez …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org