UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Auto / Moto, Télécom / High-tech / Médias

Mouse jacking : la recrudescence inquiète et la jurisprudence avertit les assurances

# Mouse jacking assurances

André Lecondé Le 23 Octobre 2018 à 12h00

Le phénomène n’est pas nouveau mais sa recrudescence inquiète suffisamment pour pousser les gendarmes à tirer la sonnette d’alarme. Les vols de véhicule avec la méthode dite du « Mouse jacking » représenteraient 70 % des appropriations frauduleuses de voitures en France. Et l’investissement pour tromper l’électronique embarquée des véhicules modernes est à ce point dérisoire que le jeu en vaut la chandelle pour les margoulins. Au milieu, la victime dépossédée de son bien qui aura qui plus est du mal à convaincre son assurance de son larcin. Mais les choses bougent…

Soyez vigilants ! Le message de la gendarmerie ne souffre d’aucune interprétation. En matière de vol de voiture, pendant que le chat propriétaire n’est pas là, les souris électroniques dansent et la victime se trouve d’autant plus pigeonnée que l’assurance jouera l’âne pour indemniser.

L’implantation de plus en plus importante de systèmes électroniques embarqués au sein des véhicules a offert une nouvelle surface d’attaque aux voleurs et bandes organisées », expliquent les gendarmes. Concrètement, en piratant les données du véhicule, les voleurs parviennent sans difficulté à s’introduire dedans et le faire démarrer. Bienvenue dans le monde du « mouse jacking », littéralement « vol à la souris ». Le dispositif pour tromper les sauvegardes du véhicule se trouve partout et à vil prix. Y compris sur un célèbre site dédié aux enchères !

Il suffit d’un simple équipement informatique pour pouvoir pratiquer ce genre d’activité illégale. Une simple tablette un peu arrangée suffit. Une antenne permet d’accéder au réseau sans fil de la clé.

Pour parer à toute action malveillante les forces de l’ordre conseillent d’abord de …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur caradisiac.com/