UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Santé / Bien-Être

Dépistage du cancer du sein. Une campagne trompeuse

cancer-sein-depistage-traitements-chirurgicaux
Publié le : 30/09/2018 

Malgré les recommandations issues d’une large concertation sur le dépistage du cancer du sein, la nouvelle campagne de l’Institut national du cancer (INCa) ne tient pas la promesse d’une meilleure information des femmes. Les doutes scientifiques sur les bénéfices d’une mammographie réalisée tous les deux ans dès 50 ans ne sont pas traités.

 

À la veille d’Octobre Rose, l’Institut national du cancer (INCa) publie sa nouvelle campagne vidéo sur le dépistage systématique du cancer du sein. La forme choisie, un questions-réponses, donnait l’occasion de faire le point sur les bénéfices réels de la mammographie réalisée tous les deux ans chez les femmes de 50 à 74 ans. Le surdiagnostic de lésions qui n’auraient pas évolué, et le surtraitement, sont aujourd’hui deux effets secondaires bien identifiés du dépistage. En regard, le nombre de vies sauvées grâce au dépistage n’est pas aussi important qu’attendu.

Malheureusement, l’INCa loupe une nouvelle fois le coche. Au moment d’évoquer le « surdiagnostic », le terme n’est même pas prononcé. Tout juste le spot mentionne-t-il qu’« il arrive que l’on diagnostique et que l’on traite un cancer qui n’aurait pas ou peu évolué ». Mais la suite est pour le moins elliptique : « Le risque zéro n’existe pas. » Peu importe que des dizaines de femmes subissent des …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org