UFC-Que Choisir d'Albertville

Santé / Bien-Être, Services / Vie Sociale, Télécom / High-tech / Médias

Tabac. Comment les industriels ont infiltré les réseaux sociaux

# santé Tabac infiltration réseaux sociaux industriels
Publié le : 12/09/2018 

Afin de redorer l’image de la cigarette, plusieurs fabricants de tabac ont organisé une campagne discrète sur les réseaux sociaux. Payés par les marques, des influenceurs ont posté pendant plusieurs mois des photos flatteuses sur Facebook, Twitter, Instagram. Une promotion qui contourne l’interdiction de faire de la publicité pour ces produits. Tout en ciblant un public vulnérable : les jeunes.

 

Une jeune femme sur la plage, un groupe d’amis en soirée ou un jeune adulte en pleine séance de travail. Ces images sont légion sur les réseaux sociaux. Elles n’ont rien d’inhabituel, sauf si l’on y ajoute une cigarette ou un paquet, discrètement positionnés dans le cadre. À l’heure où le tabac connaît un désamour global, ce type de photographie a récemment fleuri sur les pages les plus fréquentées de Facebook, Twitter et Instagram.

Inutile d’y voir un regain de popularité venu de nulle part. Il s’agit, en fait, d’une manœuvre orchestrée par les fabricants de tabac pour redorer et banaliser l’image de leurs produits. À cette fin, ils ont infiltré les réseaux sociaux de 40 pays, détaille un rapport complet (1) remis aux autorités américaines.

Signé notamment par l’organisation à but non lucratif Campaign for Tobacco-Free Kids et plusieurs sociétés savantes, ce document désigne les coupables : Philip Morris International, British American Tobacco, Japan Tobacco International et Imperial Tobacco. Qui ont avoué, à demi-mot, avoir eu recours à des influenceurs, dans les colonnes du New-York Times (2).

Le cœur de cette opération séduction s’appuie sur les « influenceurs ». Ces internautes disposent de comptes très suivis par les utilisateurs des réseaux sociaux. Leurs pages sont donc convoitées des marques, qui nouent des partenariats avec eux. En échange de « vues » et de « likes », elles proposent produits gratuits et rémunération.

 

UNE PUBLICITÉ QUI TAIT SON NOM

British American Tobacco (BAT) « ne choisit que …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org