UFC-Que Choisir d'Albertville

Argent / Assurances / Banques, Environnement / Energie, Législation / Droit / Justice, Santé / Bien-Être, Services / Vie Sociale, Télécom / High-tech / Médias

Halogènes, gaz… Ce qui change au 1er septembre

consommation-changement-gaz-rsa-allocation-handicap-allocations-familiales-pensions-alimentaires-copropriete

Hausse des tarifs réglementés du gaz naturel, interdiction des pesticides néonicotinoïdes, fin des ampoules halogènes… Voici les principaux changements de cette rentrée.

• Les tarifs du gaz appliqués par Engie augmentent

Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie augmentent en moyenne de 0,9%, dans le sillage de la hausse des prix de gros. Cette hausse est de 0,3% pour les utilisateurs de gaz pour la cuisson, de 0,5% pour ceux qui en font un double usage cuisson et eau chaude, et de 0,9% pour les utilisateurs se chauffant au gaz, détaille la Commission de régulation de l’énergie.

Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 3,6%, mais ils sont globalement en hausse depuis l’automne 2017. Le gouvernement envisage une fin progressive de ces tarifs réglementés du gaz, avec leur extinction à l’horizon 2023 pour les particuliers, afin de se conformer au droit européen. Cette mesure pourrait figurer dans le projet de loi Pacte sur la croissance des entreprises actuellement en préparation.

• Les pesticides néonicotinoïdes désormais interdits

Après des années de controverses, les pesticides néonicotinoïdes seront bannis à partir de samedi en France. Il s’agit de sept insecticides (acétamipride, clothianidine, imidaclopride, thiaclopride, thiaméthoxame, nitenpyrame et dinotéfurane) utilisés pour débarrasser les cultures des chenilles, cochenilles, pucerons ou insectes mangeurs de bois. Cette interdiction est destinée à protéger les colonies d’abeilles en déclin. Des dérogations sont possibles au cas par cas jusqu’au 1er juillet 2020. Les néonicotinoïdes restent néanmoins autorisés pour les usages non phytosanitaires, comme biocides et médicaments vétérinaires, notamment les produits anti-puces pour chiens et chats.

» LIRE AUSSI – Néonicotinoïdes: apiculteurs et chasseurs se félicitent de leur interdiction

• La fin des ampoules halogènes

Six ans après la fin des …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur lefigaro.fr/