UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Santé / Bien-Être

Des substances toxiques dans les tampons et les serviettes hygiéniques

# cancer substances toxiques tampons serviettes hygiéniques

L’Agence de sécurité sanitaire recommande aux fabricants d’éliminer ces composés chimiques aux effets cancérogènes ou perturbateurs endocriniens.

Par STÉPHANE MANDARD

Temps de lecture : 4 min
L’Anses recommande aux fabricants de tampons et de serviettes hygiéniques d’améliorer la qualité des matières premières. 

Le lindane et le quintozène sont deux pesticides dont l’usage est interdit en Europe depuis 2000. Ils sont pourtant présents là où on les attendrait le moins : dans des serviettes hygiéniques et des protège-slips commercialisés en France. Et ils ne sont pas les seules substances dangereuses à se cacher dans les protections intimes. On y retrouve même du glyphosate, le célèbre herbicide de Monsanto.

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), publié jeudi 19 juillet, dresse la liste des composés chimiques « préoccupants » identifiés. Elle est effarante.

LA SUITE APRÈS CETTE PUBLICITÉ

Outre des pesticides, des tests réalisés en 2016 ont mis en évidence la présence de nombreux hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ou de phtalates dans les protections externes, de dioxines et furanes ainsi que de DnOP (phtalate) dans les tampons. Autant de substances aux effets cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques (CMR) démontrés, ou considérées comme des perturbateurs endocriniens.

Contamination des matières premières

Comment ces substances toxiques peuvent-elles se …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur /mobile.lemonde.fr/