UFC-Que Choisir d'Albertville

Auto / Moto, Services / Vie Sociale

Fin d’Autolib’. Les conséquences pour les abonnés

# Autolib’ Bolloré location voiture auto
Publié le : 28/06/2018 

Autolib’, présent dans une centaine de communes d’Île-de-France, va fermer définitivement le 31 juillet. En prévision des perturbations à venir, le groupe Bolloré, qui gère ce service de partage de véhicules électriques, a décidé d’offrir le mois de juillet aux abonnés. Explications et conseils.

 

Les adeptes de la mobilité partagée en Île-de-France ne sont pas à la fête. Alors que le service de vélos en libre-service Vélib’ est toujours en état de mort clinique (le 24 juin, 7 100 trajets auraient été réalisés, selon l’exploitant Smovengo, contre 100 000 à 120 000 trajets par jour un an plus tôt), les abonnés Autolib’ viennent d’apprendre que le service s’arrêtera le 31 juillet.

Les élus du syndicat Autolib’ Vélib’ Métropole ont voté le 21 juin la résiliation du contrat avec le groupe Bolloré, après l’annonce par ce dernier que le déficit cumulé du service pourrait atteindre près de 293 millions d’euros en 2023, année de fin de la délégation. Bolloré n’étant tenu de prendre en charge les pertes que jusqu’à un montant de 60 millions d’euros, les 98 communes utilisatrices d’Autolib’ auraient dû prendre en charge les 233 millions restants, ce qu’elles ont refusé.

Le groupe Bolloré a annoncé aux 150 000 abonnés d’Autolib, qui réalisaient 11 000 trajets par jour, que le service continuera à fonctionner normalement jusqu’au 1er juillet. À partir du 2 juillet, les stations fermeront progressivement : il ne sera plus possible d’y …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org