UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Commerce, Santé / Bien-Être, Services / Vie Sociale

Accessibilité des handicapés : l’UFC Que choisir déjoue une arnaque

arnaque-accessibilite-handicapes-ufc-que-choisir

L’UFC Que Choisir Tarn a eu le nez creux en flairant, la semaine dernière, une arnaque sur internet. Moyennant 690 €, un organisme «officiel», se chargeait d e régulariser la situation des établissements recevant du public qui n’auraient pas soumis leur déclaration relative à l’accessibilité. Une démarche bidon.

Francis Escande, le président de l’Union fédérale des consommateurs, UFC Que choisir Tarn, en sourit encore. L’antenne d’Albi a reçu, la semaine dernière, un mail très officiel avec, pour en tête, un logo Handi accessibilité. «Ils se sont trompés d’adresse !» lance-t-il. Ce courriel lui a mis la puce à l’oreille. Après avoir sonné à toutes les portes administratives , il en a informé le groupement de gendarmerie.

«Nous constatons, expliquait le courrier électronique, qu’à ce jour votre agence n’apparaît toujours pas sur la liste des établissements recevant du public (ERP). Nous vous invitons à régulariser vote situation dans les meilleurs délais. La date limite du 27 septembre 2015 étant dépassée, nous vous infirmons que tous les ERP doivent soumettre leur déclaration relative à l’accessibilité. Tout établissement recevant du public, non conforme, est passible de sanctions financières et pénales».

Et l’organisme de rappeler que sont concernés par cette obligation tous les établissements, cabinets et commerces. Moyennant la somme de 690 €, par virement bancaire pour les frais administratifs, Handi accessibilité propose de valider le dossier et d’envoyer l’attestation.

Et pour enfoncer le clou, l’organisme rappelle les sanctions en cas de non-respect des règles d’accessibilité : une amende de 1 500 à 5 000 € et une autre de 45 000 € pour les personnes physiques, portée à 225 000 € pour les personnes morales. Sans oublier la fermeture administrative de l’établissement pris en faute. De quoi faire réfléchir les plus crédules !

Bientôt une plainte déposée

«Il faut rester très vigilant, assure le …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur ladepeche.fr/