UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie, Télécom / High-tech / Médias

Smartphone, tablette, ordinateur. Consommez durable

smartphone-tablette-ordinateur-consommation-durable
Publié le : 24/04/2018 

Un e-mail est-il plus écologique qu’un bon vieux courrier, une facture électronique plus respectueuse de l’environnement qu’un document papier ? Le stockage dans le cloud de nos documents dématérialisés et les mises à jour « OTA » de nos appareils (pour « over the air », c’est-à-dire par Internet, sans connexion filaire) sont-ils si mystérieusement impalpables ? Pas vraiment… Contrairement à ce que suggère le champ lexical qui leur est associé, les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont tout sauf immatérielles. Réseaux, équipements, infrastructures… Au total, elles consommeraient 8 % de la production mondiale d’électricité (EcoInfo, 2014). Elles sont également gourmandes en ressources naturelles. Aucun bien manufacturé par l’homme n’a un impact aussi élevé que celui des équipements électroniques, tant en termes d’épuisement de ressources que de conséquences pour l’environnement. Pour autant, smartphones, ordinateurs et autres objets connectés sont inéluctablement entrés dans notre quotidien et il n’est évidemment pas question qu’ils en sortent. Mais en réfléchissant mieux à nos achats, en nous souciant de leur répercussion au quotidien et en s’impliquant dans leur recyclage, nous avons le pouvoir d’agir.

 

Un e-mail est-il plus écologique qu’un bon vieux courrier, une facture électronique plus respectueuse de l’environnement qu’un papier sous pli ? Le stockage dans le « cloud » (le « nuage ») de nos documents « dématérialisés » et les mises à jour « OTA » de nos appareils (pour « over the air », c’est-à-dire par Internet, sans connexion filaire) sont-ils si mystérieusement impalpables ? Non… et non ! Contrairement à ce que suggèrent leur image et le champ lexical qui leur est associé, les TIC (technologies de l’information et de la communication) sont tout sauf immatérielles. Les continents sont connectés par Internet grâce aux centaines de câbles (428 au total, soit 1,3 million de kilomètres !) qui maillent le fond des océans et aux satellites qui gravitent à 2 000 km au-dessus de nos têtes. Sur terre, les antennes-relais des opérateurs mobiles complètent ce réseau planétaire. Plus de 800 millions de box physiquement reliées au réseau des fournisseurs d’accès à Internet apportent le Web jusqu’à nos salons. Chaque e-mail que nous envoyons parcourt des infrastructures bien réelles, de notre ordinateur aux serveurs de messagerie (Gmail, Yahoo !, etc.), puis vers la boîte de réception du destinataire. Toutes ces informations transitent par des « data centers », gigantesques parcs de serveurs informatiques répartis partout sur la planète. Ces centres de données, dont il est extrêmement difficile d’évaluer le nombre en France (200, principalement localisés en Île-de-France, serait la fourchette basse), ont besoin d’électricité pour fonctionner et refroidir les machines. Réseau, data centers, équipements des utilisateurs… Au total, les TIC consommeraient 8 % de la production mondiale d’électricité (EcoInfo, 2014).

 

23 ÉQUIPEMENTS MULTIMÉDIAS PAR FOYER

Avides d’électricité, les TIC sont également gourmandes en …

 

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org