UFC-Que Choisir d'Albertville

Législation / Droit / Justice, Services / Vie Sociale

Il transforme son jardin en décharge

litiges-voisinage-conciliation-mediation

Philippe B, représentant de commerce, et Sylvie, employée de banque, achètent une maison à Verneuil-sur-Vienne (Haute-Vienne), en novembre 2009. « Le jour où nous emménageons, une espèce d’hurluberlu âgé arrive en nous insultant, avec un chien-loup », raconte aujourd’hui Philippe. « J’apprends qu’il s’agit de Bruno [X], et que c’est à lui et à sa belle-fille, Marie-Christine,qu’appartient la maison du No 28, contiguë à la nôtre, qui se trouve au No 30. »
.

« Les X n’habitent pas au 28, car leur maison n’a ni eau ni électricité, mais ils y viennent de temps en temps. »

Philippe B. va bientôt comprendre que Bruno X est en mauvais termes avec le précédent propriétaire de sa maison – lequel, avant de vendre, s’est « bien gardé de [l’]en avertir». Ce précédent propriétaire a démoli une habitation qui se trouvait sur son terrain, au No 30, et qui était mitoyenne de celle de Bruno X. Celui-ci le lui reproche. Il affirme que cette démolition a généré de l’humidité dans sa maison, au 28.

L’ancien propriétaire du 30 l’a envoyé promener, en lui disant que l’humidité provenait d’un mauvais entretien de sa maison, et notamment de l’absence de dalle d’écoulement des eaux pluviales. Bruno X s’en prend désormais à Philippe B. Il exige qu’il vienne sectionner des « pannes de toiture » qui dépassent de sa propre maison, au 28, et qu’il vienne vérifier le scellement de ses propres tuiles, qui se déplaceraient lors de coups de vents.
.
.
Constat d’huissier

Comme Philippe B. s’y refuse, Bruno X dépose quantité de …

Cliquer ici pour découvrir la suite sur http://sosconso.blog.lemonde.fr/