UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie, Santé / Bien-Être

Pourquoi l’usage des pesticides persiste malgré leur dangerosité ?

perturbateurs-endocriniens-bruxelles-pesticides

La France peine à réduire sa dépendance aux pesticides, faute de pouvoir convaincre les agriculteurs que des alternatives crédibles existent.

LE MONDE | 27.02.2018 à 10h20 • Mis à jour le 27.02.2018 à 11h51 | Par Maxime Vaudano

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Ajouter

Glyphosatecontamination des fruits et légumesde l’airdes cours d’eaumenaces pour les abeilles… Les débats sur les pesticides se concentrent souvent sur les risques qu’ils font peser sur la santé et l’environnement. Et pourtant, leur utilisation perdure. Pour le comprendre, il faut saisir le rôle que jouent ces produits dans notre agriculture, encore aujourd’hui très dépendante.

A quoi ça sert ?

Egalement appelés « produits phytosanitaires », les pesticides servent à protéger les cultures agricoles contre différentes menaces, afin de limiter les risques de perte de récoltes et donc d’améliorer le rendement.

Les agriculteurs utilisent principalement :

  • des herbicides, pour désherber les cultures, afin de lutter contre les mauvaises herbes qui viennent concurrencer les légumes et les céréales (c’est le type de pesticide le plus utilisé, avec en moyenne 1,2 à 2,9 doses par hectare) ;
  • des insecticides, pour repousser les insectes et parasites qui s’attaquent aux cultures, comme les mouches qui pondent dans les fruits (entre 0 et 2 doses par hectare) ;
  • des fongicides, pour lutter contre les champignons, qui provoquent des maladies sur les plantes (entre 0 et 1,7 dose par hectare).

Il existe aussi des produits moins populaires pour lutter contre les …

Cliquer ici pour découvrir la suite sur http://www.lemonde.fr/ (article en accès libre)