UFC-Que Choisir d'Albertville

Télécom / High-tech / Médias

Enceintes intelligentes. La Cnil publie un guide des bonnes pratiques

enceintes-intelligentes-cnil
Publié le : 10/12/2017 

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) met en garde les utilisateurs de Google Home et des autres enceintes « intelligentes ». Ses craintes portent sur la protection de la vie privée.

 

Lancer de la musique, ajouter un agenda à son calendrier, consulter la météo, chercher une recette de cuisine, constituer une liste de courses… Voilà quelques-unes des possibilités offertes par les enceintes « intelligentes », dont l’avenir au sein de nos foyers, si l’on en croit les prévisions de vente, est assuré. Seulement voilà, pour assister les utilisateurs au quotidien, ces appareils enregistrent en permanence des bouts de conversation et stockent des informations dans le Cloud. La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) met les utilisateurs en garde sur la protection des données personnelles en publiant un guide de bonnes pratiques.

Amazon Echo, Google Home, Apple HomePod… Les géants du Net se sont lancés à la conquête de nos intérieurs. Avec leurs enceintes intelligentes, déjà disponibles en France ou commercialisées en 2018, tous trois poursuivent des objectifs finaux différents. Amazon rêve de faciliter nos achats en ligne pour booster (encore un peu plus) ses ventes, Google poursuit sa stratégie de conquête sans relâche de nos données pour peaufiner le ciblage publicitaire et Apple élargit le périmètre de son écosystème pour maintenir ses clients dans son giron. Mais pour y parvenir, Amazon, Google et Apple appliquent une même méthode : écouter ce qui se passe chez nous pour répondre le plus pertinemment possible à des commandes vocales liées à différents  services.

Au quotidien, ces enceintes offrent de nouveaux usages intéressants par certains aspects, pour un tarif relativement abordable (entre 150 et 350 € selon les modèles). Dites « ok Google » (sur la Google Home) ou « hey Alexa » (Amazon Echo) pour réveiller l’enceinte, formuler une demande, elle l’exécutera. Vous pouvez ainsi lancer la musique, changer de chanson ou demander une précision sur votre recette pendant que vous avez les mains dans la pâte. Pratique, tout du moins quand la commande vocale fonctionne. Notre prise en main de la Google Home a révélé que souvent, l’enceinte ne comprend pas les …

 

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org