UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie, Equipement de la maison

Réfrigérateurs économes en énergie. Plus rares et plus chers en France

refrigerateurs-economie-energie
Publié le : 29/08/2017 

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a réalisé une étude sur les ventes d’appareils électroménagers en fonction de leur classe énergétique. Elle montre que la part des réfrigérateurs les plus vertueux (classe énergétique A++ et A+++) vendus en France est bien plus faible que chez nos voisins et que les appareils les plus performants, étiquetés A+++, sont vendus plus chers en France que la moyenne européenne.

 

C’est une des surprises relevées par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), dans une étude publiée le 22 août sur le positionnement du marché français par rapport au marché européen concernant les ventes d’appareils électroménagers (réfrigérateurslave-lingeet sèche-linge) : à classe énergétique égale, le consommateur français paiera son réfrigérateur beaucoup plus cher qu’un consommateur allemand.

Alors que le même cadre réglementaire s’applique partout en Europe et que ce sont les mêmes fabricants qui distribuent leurs produits dans les différents pays, l’Ademe a observé une grande diversité des marchés. En France, les réfrigérateurs étiquetés A+++ ne représentent que 1 % des ventes, contre 5 % en moyenne en Europe et 16 % en Allemagne. Ceux classés A++ représentent 11 % des ventes en France, contre 25 % dans l’Union européenne, 49 % en Allemagne et même 83 % en Suisse.

Cette différence se retrouve dans les autres catégories de produits : les lave-linge A+++ représentent 39 % des ventes en France, contre 55 % dans l’UE (81 % en Allemagne) et les sèche-linge de classe A++ et A+++ totalisent 9 % des ventes en France, contre 32 % en Europe et 59 % en Allemagne.

Si l’impact pour les lave-linge et les sèche-linge n’est « pas trop préoccupant car les différences de consommation d’énergie entre les classes énergétiques ne sont pas très grandes », note l’Ademe, la situation est surprenante pour les réfrigérateurs, branchés 24 h sur 24 h. Même si nos tests montrent une grande différence entre la consommation réelle des réfrigérateurs et les données déclarées par les fabricants, preuve du manque de pertinence de la norme officielle, la transition énergétique invite à traquer chaque kilowattheure que l’on pourrait économiser.

DES RÉFRIGÉRATEURS 200 € PLUS CHERS EN FRANCE

Or, les Français ne sont pas incités à se tourner vers les appareils vertueux. Au contraire, les …

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org