UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie, Santé / Bien-Être

« L’odeur de propre » dangereuse pour la santé

produits-menagers-additifs-environnement-sante
Par figaro iconMarie Anton – le 13/04/2016

Les produits ménagers bourrés d’additifs et notamment de parfums sont néfastes pour la santé et l’environnement.

Odeur de propre et absence de bactéries sont devenues des obsessions collectives. Conséquences d’un matraquage marketing pour les produits ménagers, elles sont pourtant loin d’être des gages d’environnement sain et de bonne santé. Une enquête de 60 millions de consommateurs, publiée hier dans un hors-série, rappelle la nocivité et l’inutilité des bactéricides, conservateurs et autres parfums contenus dans les produits ménagers les plus courants. Des substances allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l’environnement et la santé qui n’améliorent en rien leur efficacité.

«Le propre n’a pas d’odeur»

Le marketing olfactif a réussi à modifier l’inconscient collectif. Pour une grande majorité de la population, l’odeur de propre typique est devenue l’odeur chimique des produits ménagers. Une foule de désodorisants s’est développée: de la brume pour oreiller aux «croques-odeurs» de frigo ou de lave-vaisselle. «Pourtant le propre n’a pas d’odeur», rappelle le Dr Suzanne Déoux, directrice du bureau d’études de la société Médieco en ingénierie et santé des bâtiments.

Un réflexe quasi pavlovien s’est installé dans la population. «Dans une crèche, si cela ne sent pas le désinfectant ou l’essence de pin, les parents mettent en doute l’efficacité des produits d’entretien et le bien-être de leurs enfants», raconte-t-elle. Un gros changement culturel doit s’opérer, estime-t-elle. Ce déconditionnement promet d’être difficile car l’odorat est très lié aux émotions.

Lire la suite sur LeFigaro.fr (article en accès libre)