UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie

Combien va coûter la relève des compteurs pour les anti-Linky ?

compteur-linky
Par Emma Donada 5 novembre 2018 à 16:05

Avec la mise en place des nouveaux compteurs Linky d’Enedis, la relève de la consommation chez les clients réfractaires va devenir payante. Mais aucun prix n’a encore été fixé.

Question posée par Nicolas Kovacs le 29/10/2018

Bonjour,

Vous nous avez posé cette question que nous avons raccourcie : «J’ai refusé la pose d’un compteur Linky chez moi, pour la simple raison que mon ancien compteur fonctionne très bien. Le technicien de la société sous-traitante m’a dit que j’aurais alors à payer 150 euros deux fois par an pour son déplacement pour lire le compteur, et que de toute façon à partir de 2020 la pose sera obligatoire pour tout le monde, et qu’à ce moment-là, la pose sera payante et coûtera « dans les 380 euros ». Pouvez-vous vérifier ces infos ?»

Les nouveaux modèles de compteurs communicants -dits Linky- qui sont installés en ce moment par Enedis (ex-Erdf) permettront le transfert des données de consommation au gestionnaire d’électricité, sans avoir besoin d’une relève manuelle, comme c’est le cas actuellement. Certains particuliers méfiants vis-à-vis de ce nouveau dispositif entendent s’opposer au remplacement des compteurs.

Un relevé payant prévu au moins une fois par an

Comme nous l’avons expliqué précédemment sur CheckNews, les consommateurs dont l’appareil se situe à l’intérieur du domicile peuvent refuser l’installation, en interdisant l’entrée dans leur domicile. Le principe selon lequel les usagers refusant le compteur Linky se verront facturer les opérations de relève des compteurs est acquis. Dans ces cas, Enedis prévoit «un «relevé spécial» payant au moins une fois par an», peut-on lire dans un dossier à l’intention des usagers. Contacté par CheckNews, Enedis indique que «les compteurs d’électricité des logements non équipés en compteurs Linky devront faire l’objet d’un relevé spécifique, lequel impliquera une prestation résiduelle de relève à pied», même si pour l’instant aucun tarif n’a encore été fixé.

La CRE, chargée de fixer les prix des différentes prestations des réseaux de gaz et d’électricité a entamé une réflexion sur la facturation des relèves à pied après la fin du déploiement du dispositif Linky. Dans une délibération du 3 mars 2016 «portant sur la tarification des prestations annexes», elle considère «justifié que les consommateurs qui n’ont pas laissé l’accès au compteur se voient facturer une prestation de relève à pied résiduelle, compensant les surcoûts occasionnés, mais que cette prestation ne peut être mise en place à ce stade, à défaut de connaître l’ampleur de ces surcoûts».

Un surcoût évalué vers 2021

Le coût devra être déterminé après avoir suivi et estimé le …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur liberation.fr/