UFC-Que Choisir d'Albertville

Alertes, Services / Vie Sociale, Télécom / High-tech / Médias

Une hackeuse révèle ce que vous devez arrêter de faire en ligne

# Données personnelles vie privée réseaux sociaux Google Facebook

Un conseil: avant de publier une photo sur Instagram, faites attention à ce qui se trouve en arrière-plan.

Une hackeuse révèle ce que vous devez arrêter de faire en ligne.

RÉSEAUX SOCIAUX – Stephanie Carruthers est une hackeuse bien intentionnée, connue sous le nom de Snow, qui travaille aussi bien pour des startups que pour de grandes entreprises. En 2014, elle a remporté le concours d’ingénierie sociale Capture the Flag de la DEF CON, l’une des conférences de piratage informatique les plus anciennes et importantes du monde. Elle est souvent invitée dans les conventions de piratage informatique et partage son expérience avec les entreprises souhaitant améliorer leur sécurité en ligne.

Nous l’avons contactée sur Twitter pour l’interroger sur son travail et lui demander des conseils pour être plus en sécurité en ligne.

Je crois que je ne me sentirai jamais en sécurité en ligne.

Qu’est-ce qu’un hacker bien intentionné (« white hat » en anglais) exactement?

C’est un hacker éthique. Je fais de l’ingénierie sociale, qui vise à pirater les gens. En gros, je mens et j’entre par effraction dans des structures. Je procède à différents types d’évaluations, comme des campagnes de phishing et des évaluations de sécurité physique. Mon travail consiste à montrer les vulnérabilités de mes clients afin qu’ils puissent y remédier avant qu’un véritable hacker ne les trouve.

Comment en êtes-vous arrivée là?

L’ingénierie sociale est devenue une passion quand j’ai participé au concours Capture the Flag de la DEF CON, et j’ai eu assez de chance pour pouvoir faire carrière dans ce milieu.

Personnellement, vous sentez-vous en sécurité en ligne?

Je ne dirais pas que je suis intouchable. Les piratages de données sont si fréquents qu’ils deviennent normaux. C’est pourquoi je crois que je ne me sentirai jamais en sécurité en ligne. Je prends donc des précautions pour me protéger du mieux possible.

Avez-vous des exemples de publications stupides que les gens peuvent mettre en ligne?

Plutôt que d’utiliser le mot stupide, je préfère parler …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur huffingtonpost.fr/