UFC-Que Choisir d'Albertville

Législation / Droit / Justice, Loisirs / Tourisme, Transports

L’agence de voyage devait informer ses clients du retard de l’avion

#Retard avion indemnisation

Le 17 avril 2012, M. et Mme X concluent avec l’agence Kuoni, devenue Travel Lab, un contrat de voyage à forfait à l’île Maurice pour eux-mêmes, leurs enfants – les Y -, et leurs trois petits-enfants, âgés de 8, 3 et 2 ans. Ils doivent y passer les fêtes de Noël, et revenir le 5 janvier 2013, dans la soirée.
.

Mais, en raison du passage du cyclone Dumile, près de l’île de la Réunion, et de problèmes techniques survenus à l’aéroport de Saint-Denis de La Réunion, leur vol est retardé. Les X et les Y passent donc six heures à attendre dans le hall de l’aéroport, avec les enfants qui trépignent.

Au retour, les X et les Y demandent à l’agence Travel Lab qu’elle les indemnise de leur retard, en invoquant le règlement 261/2004 et la jurisprudence européenne. L’agence répond que ce n’est pas à elle, mais à Air Austral, d’indemniser le retard – à supposer qu’il ne soit pas imputable à des « circonstances extraordinaires ». 

 

Les X et les Y se plaignent aussi de ce que l’agence ne les ait pas informés du retard de l’avion, alors que leur contrat de voyage comprenait un « service d’information voyage et assistance 24 h / 24 », et que le cyclone était annoncé depuis plusieurs jours.  dans un courrier du 25 février 2013, Travel Lab se dit seulement « navrée que [son] correspondant local n’ait pas été en mesure d’anticiper la situation afin de raccourcir l’attente à l’aéroport ».
.
.
Responsabilité de l’agence

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur http://sosconso.blog.lemonde.fr/