UFC-Que Choisir d'Albertville

Législation / Droit / Justice, Services / Vie Sociale, Télécom / High-tech / Médias

Données personnelles : ce que vous pouvez déjà changer sur Facebook et Instagram grâce au nouveau règlement européen

alerte-donnees-personnelles-reseaux-sociaux-facebook-et-instagram-reglement-europeen-sanction

Les géants du web ont jusqu’au 25 mai pour appliquer le RGPD, qui vise à donner aux internautes européens davantage de contrôle sur l’utilisation de leurs données personnelles.

Si vous vivez en Europe et avez accédé à Facebook ces dernières semaines, vous n’allez pas y couper. Si ce n’est pas déjà fait, un imposant message va vous demander si vous êtes d’accord pour activer la reconnaissance faciale sur le réseau social. Si vous êtes comme moi, vous vous seriez plutôt attendu à une notification discrète vous indiquant que les conditions générales d’utilisation de Facebook avaient été modifiées. Vous y auriez jeté un coup d’œil distrait, avant de la fermer et de l’oublier illico.Mais désormais, la plateforme créée par Mark Zuckerberg fait les choses en grand. Elle n’a pas vraiment le choix : d’ici au vendredi 25 mai, elle devra se conformer au Règlement général sur la protection des données (RGPD pour les intimes). Ce texte, qui remplace une directive datant de 1995, vise à harmoniser les règles en vigueur dans les différents pays de l’Union et à apporter aux internautes européens davantage de contrôle sur l’utilisation de leurs données personnelles. Il s’applique à toutes les structures qui récoltent des données sur leurs utilisateurs ou clients.TwitterDropbox ou encore WhatsApp ont modifié leurs conditions d’utilisation en vue de la mise en œuvre de cette batterie de mesures d’ici un mois. Mais Facebook et Instagram vous permettent d’ores et déjà d’agir sur la manière dont ils utilisent vos informations. Franceinfo vous explique comment, en trois points.

1. Désactiver la reconnaissance faciale sur Facebook (ou l’activer en votre âme et conscience)

Le RGPD impose aux entreprises de récolter de votre part un « consentement explicite » lorsqu’une nouvelle fonctionnalité utilisant des données personnelles est mise en place, rappelle Numerama. C’est pourquoi vous avez été directement interpellé(e) pour accepter ou non l’utilisation de la reconnaissance faciale sur votre compte.

L’idée est d’autoriser les …

.

Cliquer ici pour découvrir la suite sur mobile.francetvinfo.fr/