UFC-Que Choisir d'Albertville

Législation / Droit / Justice, Logement / Immobilier

La copropriété peut interdire l’usage des cheminées

logement-copropriete-feu-cheminees

Germaine X est propriétaire d’un appartement dans un immeuble, où, depuis 2008, il est interdit de faire des feux de cheminée, un expert ayant constaté que les conduits de fumée ne sont plus aux normes.
.

Néanmoins, Mme X continue de faire ramoner sa cheminée chaque année, comme l’impose le règlement de copropriété adopté en 1957, et d’utiliser cette dernière.  En 2013, le feu qu’elle fait dans sa cheminée provoque un départ d’incendie. Celui-ci n’est maîtrisé que grâce à l’intervention rapide des pompiers, appelés par des voisins.

Mme X  demande que la copropriété fasse les travaux de remise aux normes des conduits de fumée, afin qu’elle puisse continuer à utiliser sa cheminée.
.
.
Refus de procéder aux travaux

Le 22 janvier 2014, l’assemblée générale des copropriétaires décide, à la majorité prévue par l’article  26 de la loi sur la copropriété du 10 juillet 1965 :
« – de ne pas procéder aux travaux très lourds de remise aux normes des conduits de cheminées, qui sont, aux termes du règlement de copropriété, des parties communes ;
– d’interdire de façon absolue l’utilisation des cheminées pour y faire du feu ;
– de faire modifier en conséquence le règlement de copropriété pour y faire ajouter cette interdiction formelle
 ».

Mme X saisit aussitôt le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence pour obtenir l’annulation de cette résolution, et la condamnation du syndicat à réaliser les travaux de mise aux normes, sous astreinte. Le tribunal la déboute, et lui interdit, le 10 mai 2016, d’utiliser sa cheminée, sous peinte d’astreinte de 10 000 euros par infraction.
.
.
Autre mode de chauffage

Mme X fait appel. Elle dit que …

Cliquer ici pour découvrir la suite sur http://sosconso.blog.lemonde.fr/