UFC-Que Choisir d'Albertville

Législation / Droit / Justice, Transports

Ryanair. Rappel de vos droits en cas de vol annulé

ryanair-rappel-droits-annulation-vol
Mis à jour le : 28/09/2017 

La compagnie low cost Ryanair a annoncé l’annulation surprise de plusieurs centaines de vols, de septembre à mars 2018. Tous les passagers affectés peuvent se faire rembourser leur billet. Certains peuvent aussi faire une demande d’indemnisation, prévue par la législation européenne.

 

Mise à jour du 28 septembre 2017

Ryanair vient d’annoncer de nouvelles annulations de vols entre novembre et mars 2018. 400 000 clients sont concernés par ces annulations ; ils viennent s’ajouter aux 315 000 clients affectés par les annulations programmées en septembre et octobre.

Les passagers dont le vol a été annulé ont reçu ce mercredi 27 septembre un courriel leur annonçant la nouvelle et leur offrant la possibilité de réserver sans frais un nouveau billet sur un vol alternatif, ou de se voir rembourser leur billet. Conscient de l’impact que cet épisode aura sur son image, la compagnie a également décidé d’attribuer aux clients concernés un bon d’achat de 40 € pour un vol aller ou 80 € pour un aller-retour, sur le vol de leur choix, réservé en octobre pour un trajet jusqu’en mars 2018.

Ce bon d’achat est la seule indemnisation possible pour les passagers, la législation européenne ne prévoit une indemnisation (de 250 à 600 € en fonction de la distance) que pour les vols annulés moins de 14 jours avant le départ. Les vols annulés entre novembre et mars 2018 ne sont donc pas concernés, mais des milliers de passagers dont les vols ont été annulés entre le 15 septembre et le 30 septembre peuvent faire cette demande. Ryanair assure que ceux qui en feront la demande recevront leur indemnisation « dans les prochaines semaines ».

Coup de tonnerre dans le ciel européen : la compagnie irlandaise Ryanair a annoncé vendredi sa décision de supprimer de 40 à 50 vols quotidiens jusqu’à la fin du mois prochain, soit entre 1 600 et 2 100 vols au total (1). Cette décision a pris les passagers et les aéroports par surprise. En effet, hors circonstances indépendantes de leur volonté (grève, météo, éruption volcanique…), jamais une compagnie n’avait décidé d’annuler sans préavis un nombre de vols si importants.

Les annulations sont destinées à « améliorer le système de ponctualité du groupe tombé sous les 80 % au cours des deux premières semaines de septembre », a fait valoir Ryanair. Son directeur général, Michael O’Leary, a admis que cela « fait désordre », mais qu’au regard du nombre de vols opérés par Ryanair (environ 2 500 par jour), le nombre d’annulation est « raisonnablement faible »« Cela fait désordre », le mot est faible : des dizaines de milliers de passagers sont affectés par cette décision. D’autant que les raisons évoquées ne convainquent pas les experts. Interrogé dans 20 Minutes, le président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL), Christophe Tharot, estime que l’amélioration de la ponctualité est « un prétexte » et que la vraie raison de ces annulations est que « Ryanair n’a plus suffisamment de pilotes pour assurer tous ses vols ». Car dans un contexte de forte croissance du trafic aérien, « les compagnies se livrent une réelle concurrence pour recruter des pilotes ».

VOS DROITS EN CAS D’ANNULATION

 

Cliquer ici pour découvrir la suite sur QueChoisir.org