UFC-Que Choisir d'Albertville

Environnement / Energie, Santé / Bien-Être

Les députés votent une interdiction des pesticides tueurs d’abeilles

Le Monde.fr | 18.03.2016 à 02h09 • Mis à jour le 18.03.2016 à 12h32 | Par Audrey Garric et Martine Valo

Abonnez vous à partir de 1 € Réagir Classer

image: http://s2.lemde.fr/image/2016/03/18/534×0/4885418_6_d364_une-abeille-a-netanya-le-13-mars-2016_f8016b2b2ae07adabbee983b606e49e5.jpgUne abeille à Netanya le 13 mars 2016.

Cela aura été l’un des débats les plus intenses et les plus polémiques du projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, examiné du 15 au 17 mars à l’Assemblée nationale en deuxième lecture. Au terme de deux heures de discussion, les députés ont finalement adopté, par 30 voix contre 28, l’article 51 sur les néonicotinoïdes, une famille de pesticides reconnus nocifs pour les abeilles et les insectes pollinisateurs et, plus généralement, pour l’environnement et la santé.

Lire aussi la synthèse :   Le préjudice écologique et les néonicotinoïdes, enjeux de la loi sur la biodiversité

Le texte interdit l’utilisation de ces molécules à partir du 1er septembre 2018 sur l’ensemble des cultures, « y compris les semences traitées avec ces produits ». Il prévoit également qu’un arrêté ministériel définisse, après avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), des « solutions de substitution » à ces substances.

Lire la suite sur LeMonde.fr